Semaine 39

moi copie

Egayova, verte Madone

Il existe un eldorado de la matière, un endroit merveilleux où confluent tous les rejets de la ville.

Effrayant de prime abord, c’est un gisement infini de richesse, et la maîtresse de céans y arbore les attributs de Naradan aux couleurs primaires de son regard émeraude.

Cliquez sur l’image pour la voir pleine page

Semaine 38

parisbouffe

Paris bouffe et chie

Paris rejette par an un million de tonne de déchets sur sa périphérie. L’information dérange l’imaginaire d’un Andrew Johnson fasciné et englouti par la ville goulue qui révèle ses dessous.

Cette sensation étrange, loin d’être répulsive ouvre les portes de la démystification, et c’est sans doute le début d’une affection véritable et sincère.

Semaine 36

lebus

Le bus 46

J’ai renoncé au paysage. Je ne sais pas exactement quand ni comment c’est arrivé, mais c’est un fait.

La mégapole a opéré sur moi une mutation,et si j’ai fini par la supporter, c’est que les portraits pullulent à l’intérieur des structures cubiques et leurs caractères divers et singuliers sont autant d’univers en mouvement qui surdimensionnent mon espace confiné et oppressant.