Semaine 23

mourrens

Il fallait prendre du recul, nous avons pris de la hauteur.
Une vérité nous est apparue: à trente kilomètres à l’est, Golfech fabrique des nuages et, depuis que nous sommes arrivés, environ un milliard cinq cent millions de kilowatts heure.

Mais nous sommes protégés: d’abord par le vent d’ouest et puis par un symbole complexe, une croix sans Jésus dont le fer forgé dessine cinq personnages.

7 réflexions sur “Semaine 23

  1. Pour continuer avec notre exploitant agricole, je pense qu’il vient de golfech ou d’un dogme similaire. Il a visiblement fuit l’asservissement mais ici, il est vu comme un envahisseur. A chaque fois qu’il bouge, il représente une menace pour le milieu. L’arbre est le gardien qui malmène l’intrus. Les touristes ne sont pas concernés à partir du moment où ils sont de passage.
    Je ne sais pas si l’arbre rouge est lui aussi le représentant d’un dogme mais il est la solution. Il va falloir beaucoup de persévérance pour fusionner avec la montagne rouge !

  2. En tous cas, cette narration prend toute son ampleur par les commentaires qui sont suscités par ce tableau. Cela n’est pas pour me déplaire. Les dimensions de cette oeuvre dépassent l’imagination….Mioaou me dit le chat du plus profond de ses rêves.

  3. En fait, quand je regarde à nouveau, je vois golfech qui répond à l’arbre. Ce dernier a juste pris trop de place, il barre la route du sud. Le nord a visiblement été conquis par un paysan qui marque son territoire par un violent labour. Il a pris la peine de faire cette cicatrice dans le sens des courbes de niveau (ça dédramatise l’acte)… je crois qu’il s’est retranché dans la chapelle qui semble exorciser golfech; l’avenir ne regarde pas dans cette direction! L’avenir, c’est l’arbre…

    1. le site du peintre est influençable et les commentaires sont une nécéssité, celui-là ne manquera pas d’impact dans la suite de la narration

  4. j’y vois quelque chose que j’ai envie d’y voir: la présence d’un arbre rouge qui a envahi l’espace. C’est le signe d’un long abandon du domaine… des puissances naturelles qu’il faudra juguler afin de reconstruire une unité fonctionnelle!

  5. On en déduit que ces cinq personnages sont indispensables à notre survie? Qui sont-ils d’abord? Ce tableau est absolument magnifique et la prise de distance encore plus.

    1. les choses indispensables à ta survie sont l’air que tu respires les aliments que tu ingurgites et ton terrier. Tout le reste est fioriture, « vanitas vanitatum et omnias vanitas ». C’est pour celà que je propose une longue fioriture narrative afin de vous distraire d’un parcours souvent trop évident et je me fais aider par ma bande réelle et virtuelle: Naradan, Tovog, Pat, Salvat, Egayova, Pierre, Matthieu, Vénus, Golfech Delanoë, Isalala….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>