Pentajacques

Une réflexion sur “Pentajacques

  1. le sardou a torr!
    c’est bien loin tout ça
    les rues, les cafés joyeux
    mêmes les trains de banlieue
    se moquent de toi
    de delpech en fugain
    mon berger polnareve, ma belle, de la baleine
    en joueur de blues
    comme la mère qui aurait perdu son A
    georges

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>