Chapitre 3: Les déesses

Chapitre 3

 Égayova

tableauegayova

Egayova la verte, l’amoureuse des reptiles fut  bannie des principes fondamentaux par les moralistes binaires, architectes de l’immobilisme symétrique et du pouvoir des cités herbicides.

Mais, la ville résonne et l’angle droit amplifie le souffle.

La rumeur devient musique et réclame sa mélodie qui raconte le retour d’Egayova, guidée par la symphonie des brins d’herbe, système pileux planétaire qui se hérisse au passage de la verte déesse.

_____

Pentagenèse 5

pentagenesecinq

       Illustration du cycle des métamorphoses de Shakti.

Egayova, reptile, reprend son rôle et l’herbe pousse à nouveau entre la terre et l’eau.

Le végétal s’insinue jusque dans nos consciences de citadins terrés dans nos formats carrés,

dédaigneux de la couleur vert pâle de la photosynthèse qui, la nuit, aménage un esprit nécessaire au récit de l’histoire de la création.

Egayova contrebalance la violence de Lilith. L’étreinte amoureuse a eu lieu et justifie l’accouchement  dans le feu et le sang.Les trois élément

sont à leur place: Gé, enceinte des dieux trône pachydermique au centre de l’histoire, Mamiwatta innocente, se baigne et Shakti en extase plane dans le ciel.

_____

laboue

La Grosse Gé boit le rouge des pommiers du Tian Shan, qui sont des pommiers préhistoriques de trente mètres de haut et vivent à trois mille mètres d’altitude au centre de l’Asie.
Les autres pommiers de la terre sont tous des faux et la Grosse Gé le sait.

_____

lagrossegeLa grosse Gé est la fiancée de Naradan le Chaste. La grosse Gé inspire le respect. La femme serpent n’est plus qu’une éléphante habitée par trois milliards de dieux.
La grosse Gé est lourde et ça nous plait, on la couvre de terre pour la protéger, pour qu’elle réfléchisse et nous comprenne, c’est la montagne rouge de Naradan, sa théophanie triangulaire, son personnage central.

 

pentahuit

Vénus, Shakti, La vierge Marie, Elisabeth III, Shakira…

Vénus court, et c’est parce qu’elle court que le monde tourne, et si nous croyons que cette course a un but c’est que nous nous savons éphémères et en droit de l’être.
De cette revendication a jailli la Montagne rouge qui se situe loin de Paris, dans un imaginaire où se cristallise peu à peu la réalité à force de représentations peintes, de fables et de souvenirs.

La Montagne rouge existe, nous l’avons localisée vers le sud, elle existe et nous appelle, nous les citadins en mal de prétentions alternatives.

_____

nonrienderien

La fugue de la Vénus qui pleurniche dépasse une fin du monde essoufflée et retardée

qui assiste, morbide, à notre enthousiasme débridé.

_____

pleuremichel

– Tovog! Pourquoi Michel pleure-t-il?

– Parce que Salvat, Michel se décryogénise.

-Pourquoi Michel a-t-il choisi de se décryogéniser chez nous?

– Parce qu’il n’y est pas besoin d’espérer pour entreprendre ni de réussir pour persévérer.

– Et que fait Michel sur le sentier de la Montagne rouge?

– Il veut transcender la fin des pleurnicheries afin de nous confier une mission.

_ Laquelle?

– Édifier la pointe herbacée de l’Art Contemporain.

Chapitre 4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>