le chat, la turritopsis nutricula et la pentagenèse des sens

maleficeternite

La petite méduse apprivoisée pourrait perdre son éternité à la suite d’un mauvais coup du chat. Son immortalité n’étant que biologique, elle ne résisterait pas aux jeux du félin qui la regarde et l’écoute. Il veut la renifler, la toucher puis la croquer.

dessin de Philippe Andrieu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *