4 réponses sur “L’arrivée des parisiens bohèmes (les pabo) de la secte des amis de Vénus Mangashima”

  1. Quand le pabo vient jouer dans ton jardin
    il piétine tes pensées
    plantant son grand chapito.
    le brouhaha du buzz résonne tel un acouphène
    quelque temps après son départ.
    pas facile à trier le venin et la haine
    aussi, ça reste là
    jusqu’à l’année prochaine.

  2. ya deux trois têtes dans le fond qui font bien flipper, je sais pas si la fête va être si bonne finalement.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.